Vous partagez à temps partiel un salarié, tout en bénéficiant des compétences qu’il a acquises dans d’autres associations.

Vous fidélisez des salariés qualifiés auxquels vous ne pouvez pas proposer un emploi à temps complet.